Être Brancardier-Hospitalière (BH) ?

Le BH est avant tout, et tout simplement quelqu'un d'humain, comme vous et moi !

 

Bénévole, le BH se met au service des malades pendant le voyage et tout au long du pèlerinage, en les aidant pour leur toilette, les repas et en les accompagnant dans les sanctuaires. Épaulé de médecins, d'infirmiers & infirmières, d'aumôniers, diacres... tous bénévoles, le BH est un être n'ayant pas besoin de compétences  médicales particulières si ce n’est de la bonne volonté et le désir de servir ses frères et sœurs souffrants.

 

De nombreux jeunes (généralement de seconde) rejoignent ce pèlerinage à Lourdes dans une ambiance heureuse, fraternelle et festive.   

 

Notre petit plus, nous BH de Lourdes, c’est de répondre à l’appel de Marie à travers le service rendu auprès des pèlerins malades.  

Notre mission de BH ?

Notre mission première est de Servir et de permettre aux personnes, dont l'état physique nécessite soins ou assistance, d'effectuer un séjour dans les sanctuaires de Lourdes au cours du Pèlerinage Diocésain, en leur apportant l'aide morale, matérielle ou physique pour faciliter leur déplacement et leur participation aux Cérémonies. 
Les membres de l’association agissent bénévolement et assurent financièrement le coût de leur voyage et de leur séjour à Lourdes.

Notre tenue ?

 

L'uniforme est avant tout un moyen de s'identifier, de se reconnaître comme BH et entre BH. Les couleurs, les insignes, ... permettent de savoir de quel train un BH provient,... 

 

  • Les hospitalières doivent être en jupe bleu 
    marine avec un haut blanc (épaules couvertes), et coiffées du béret bleu de l'Hospitalité - pas de sac pendant les processions.
  • Les brancardiers porteront la cravate de l'Hospitalité. (vendue lors de notre réunion pré-pélé)
L'uniforme supprime par ailleurs les différences de classe, de race et de nationalité ; c'est en ce sens un signe d'appartenance à une unité Mariale.

Le Pèlerinage à Lourdes ?

Partir en pèlerinage, c’est d’abord quitter ses habitudes, pour trouver un sens à sa vie, se donner du temps pour reprendre sa vie en mains, pour regarder plus loin et plus haut, à la lumière de l’Évangile...

c’est aussi, comme Abraham (Genèse 12-1) partir sans savoir pourquoi mais partir parce que Dieu nous le demande... c’est enfin, trouver un lieu où ont vécu en vérité des hommes et des femmes qui comptent pour nous. 

 

Partir en pèlerinage à Lourdes avec les pèlerins malades et handicapés, ça ne s'explique pas, ça se vit, tout simplement.


Le temps fort de l’activité annuelle du Train Rouge est le pèlerinage diocésain à Lourdes, pour une durée de 6 jours, au mois de Juin. 
Les malades sont au cœur de notre pèlerinage à Lourdes. Ils sont les premiers qu’il faut SERVIR
Le souci des plus faibles, partagé par le plus grand nombre possible de pèlerins guide autant l’organisation du séjour (transport, installation, services dans les accueils, etc.) que la préparation spirituelle (liturgie, sacrements). Cette démarche dynamique a pour but de remettre tout l’Homme debout, grâce à l’intercession de Notre-Dame de Lourdes.